BIOGRAPHIE

Écrivain et poète, Issa Makhlouf est né au Liban et réside à Paris. Docteur en Anthropologie sociale et culturelle (Université de la Sorbonne), il a publié plusieurs ouvrages en arabe et en français, et a traduit également des auteurs français et latino-américains. Son œuvre se situe au carrefour de cultures diverses.

Issa Makhlouf est directeur de l'Information à Radio Orient à Paris. Il était conseiller spécial aux affaires culturelles à l’ONU, à New York, dans le cadre de la soixante-et-unième session de l’Assemblée Générale (2006-2007).

Il a reçu le prix Max Jacob en 2009 pour son livre Lettre aux deux soeurs.

 

 

ŒUVRES

 

 

EN FRANÇAIS

* Beyrouth ou la fascination de la mort, essai, éd. de la Passion, Paris 1988.

* Égarements, traduit de l’arabe par Jamel Eddine Bencheikh et accompagné de six gravures d’Assadour, éd. André Biren, Paris 1993.

* Mirages, traduit de l'arabe par Nabil El Azan, éd. José Corti, Paris 2004. (Traduit en espagnol par Rafael Patino Goez, éd. Monte Avila,      Caracas 2007 ; et en anglais par Alicia F. Lam, éd. The Post-Apollo Press, California, 2015).

* Lettre aux deux sœurs, traduit de l’arabe par Abdellatif Laâbi, éd. José Corti, Paris 2008.

* Longue fut la nuit aux portes de l’Ambassade (pièce de théâtre), en collaboration avec  Nidal Al Achkar (2008). Traduite par Antoine Jockey. Présentée à Beyrouth, puis dans différentes villes arabes et européennes dont Manama, Naples et Arles. *

* Une ville dans le ciel, traduit de l’arabe par Philippe Vigreux, éd. José Corti, Paris 2015.

 

 

EN ARABE

POÉSIE, PROSE ET THÉÂTRE

* Face à la mort, une étoile a ralenti, éd. An-Nahar, Beyrouth 1981.

* Statues pour la clarté du jour, éd. Abaad, Beyrouth 1984.

* La solitude de l’or, éd. Al-Jadid, Beyrouth 1992. (Traduit en français par Jamel Eddine Bencheikh et accompagné de six gravures  d’Assadour ; paru sous le titre Égarements, Ed. André Biren, Paris 1993).

* L’œil du mirage, éd. An-Nahar, Beyrouth 2000.

Lettre aux deux sœurs, éd. An-Nahar, Beyrouth 2004.

Longue fut la nuit aux portes de l’Ambassade  (pièce de théâtre), en collaboration avec  Nidal Al Achkar (2008).

Une ville dans le ciel, éd. Attanwir, Beyrouth 2012.

 

 

ESSAIS

* Rêves d’Orient (Borges aux confins des Mille et une Nuits) (essai et traduction), éd. An-Nahar, Beyrouth 1996.

* La Pomme du Paradis (Réflexions sur la culture contemporaine), éd. Al-Markaz Assakafi Al-Arabi, Beyrouth 2006.

 

 

TRADUCTIONS

- Du français vers l’arabe, notamment :

* Pétra Le Dit Des Pierres (œuvre collective), (Ed Actes Sud, Paris 1993), éd. Al-Mada, Amman 1993.

* L’Emigré de Brisbane de Georges Schehadé (éd. Gallimard, Paris 1965), pièce de théâtre présentée par Nabil El Azan, Festival  International de Baalbeck, Liban 2004).

- De l’arabe vers le français :

* La forêt de l’amour en nous d’Adonis, traduit en collaboration avec Vénus Khoury-Ghata, Mercure de France, Paris 2009.

- De l’espagnol vers l’arabe, notamment :

* Anthologie de la nouvelle latino-américaine (Traduction et présentation), éd. Mouassassat Al-Abhas Al-Arabiyya, Beyrouth 1985.

  Issa Makhlouf a également été directeur scientifique du catalogue de l’exposition Khalil Gibran, artiste et visionnaire, IMA, éd. Flammarion, Paris 1998.